GOTZORK

GOTZORK

GOGG

 

Voici mon chouchou, pourquoi celui-ci, pourquoi lui parmi les dizaines de modèles réduits que j’ai pu faire ? Je ne saurai le dire, il n’a pas l’allure menaçante d’un destructeur ; en fait, il a plutôt l’air de sortir d’une BD de SF pour gosse, et c’est certainement pour cela que je l’aime… 

 

J’ai trouvé GOGG au Japon, pays de l’image et du modèle réduit (de la perfection aurais-je ajouté avant Fukushima) en me baladant dans une galerie marchande, un petit magasin de gadgets et jouets avait une ou deux piles de « GUNDAM » ces robots gigantesques et mythiques de séries animées proposés dans de multiples versions réduites. C’était une série de boites bon marché, mais au japon, même le maquettes bon marché sont de tres bonnes qualités. 

          

 

La plupart sont toutes articulées, des pièces en plastique « mou » assurent les jointures, et tellement bien conçues qu’elles peuvent se monter et parfaitement tenir sans colle (mais c’est bien entendu plus mieux avec). 

 

des pièces en plastique « mou » assurent les jointures

 

                          3 couleurs dans la même grappe, 'sont forts ces Nippons!

 

Donc, je jette un œil inquisiteur sue les boites et les « scan » l’une âpres l’autre, il y en a toujours pour tous les goûts, de toutes les formes, de toutes « époques »…. 

 

Je m’arrête sur GOGG, déjà le nom…trop naze, de plus, son look SF des années 60, ses formes rondes, sa grosse couche culotte étaient idéals pour aller avec mes Grots, J’ai donc acquit GOGG pour quelques yens et il à rejoint la valise de « gundams » « maniaks » et autres pièces détachées achetés de ci de là et prêtes à rentrer avec moi « à la maison ». 

 

Je l’ai monté de retour chez moi, quelques mois plus tard avec un immense plaisir, en quelques jours seulement car je n’y ai porté presque aucune conversion, seulement une vitre translucide  (un peu) avec un pilote Ork dans la « tête » que, comme d’hab. on ne voit plus quand tout est monté. Tous les effets de plaques blindages, plaques disjointes ou ajoutées, la rouille et l’usure sont faits à la peinture. 

 

 

Je pensais dés le début le traiter en vert avec sa grosse  couche-culotte blanche, comme un gros bébé Grot, mais ça ne fonctionnait pas a cause de ses larges mollets...

 

Même capable de faire le poirier! J'suis fan

puis une fois monté, Gogg avait plus l’allure d’un maître de Tai-chi avec ses pieds enracinés et ses bras souples que d’un gros bébé et j’ai choisi un  schéma de couleur plus dynamique, je l’ai donc peint aux couleurs du ‘poing de Gork’, la cohorte blindée de Gotzork. 

 

Vous noterez le paquetage à damiers, ridicule avec ses deux réacteurs (en fait, Gogg est un submersible) la peinture de tête menaçante avec les dents et les zyeux, les nombreux décalcos, La couche-culotte à damier et les broyeurs sous les pieds quand on marche sur un zennemi et l'embléme du POING DE GORk sur la jambe droite.

 

Depuis, Yuka, ma compagne qui m’accompagne m’en à rapportés deux autres qui attendent sagement que je les monte et peigne, normalement, un GOGG « Badmoon » que j’ai dans la tête depuis longtemps et un GOGG ‘Killa Circus’….bientôt sur vos écrans ! 

 

 

 

  

   

 

 

 

 

 

 

 

 

Une Galerie des fiers Guerriers Badmoon de Gotzork:

                  

 

                

 



08/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres